Cashel | Tour de l'Irlande 2016

Cashel

Le Rock of Cashel, sur un piton rocheux de 60m, est un ensemble de constructions et vestiges médiévaux (édifices royaux et religieux, bien conservés ou en ruines). Dans le comté de Tipperary, il surplombe la ville de Cashel. Au IVème siècle une première forteresse a été érigée sur ce piton . Elle fût appelée « Castle of King“. Elle sera appelée à accueillir de grands rois dont le roi Aengus. Lors du baptème de Aengus par Saint Patrick, le saint aurait profité de l’occasion lui le concept de Sainte Trinité à l’aide d’un trèfle.

En 1101 le roi Murtagh O’Brien décide de céder la forteresse à l’Église…

Visite

La Tour Ronde
On la voit bien sur les photos. Batie vers 1100, haute de 28 mètres, elle servait alors à surveiller les abords de la forteresse où sont entreposés de nombreux manuscrits ainsi que des reliques religieuses d’une grande valeur.

La chapelle du roi Cormac

Il s’agit d’une imposante chapelle bâtie en 1127 et consacrée en 1134. D’un style roman assez complexe et influencé par le style germanique, elle se caractérise par 2 tours située symétriquement de chaque côté de l’édifice, ainsi que par une voûte en berceau magnifiquement sculptée. La chapelle renferme une tombe, qui serait vraisemblablement celle du roi Cormac.

A noter que cette chapelle renferme une fabuleuse fresque, très bien conservée malgré le temps et le froid. De toutes les constructions présentes sur le Rock of Cashel, il s’agit de loin d’un des édifices les plus appréciés par les visiteurs et historiens ! La finesse des sculptures et la beauté de l’édifice en font l’une des plus belles chapelles romanes d’Irlande !

La tour est plutôt impressionnante au demeurant, et remarquablement bien conservée. A noter qu’il est possible de grimper son escalier pour atteindre son sommet et obtenir une vue imprenable sur le Rock of Cashel !

La cathédrale St Patrick

Bien plus importante que les autres bâtiments cités plus haut, la cathédrale de Saint Patrick aurait été bâtie en 1235 et s’agence sur un plan cruciforme classique, composé d’une tour carrée, ainsi que d’une seconde tour datant du XVème siècle (nommée l’Archbishop’s Residence), qui servait de lieu d’habitation à l’archevêque. Cette dernière est accolée à la cathédrale, mais ne fait pas corps à l’édifice principal.

A l’entrée de la cathédrale se tient également le Hall des Choristes (Hall of the Vichars Choral). Ce bâtiment se situe à l’entrée de la forteresse et daterait de 1420. A noter la présence à l’intérieur d’un musée, présentant l’histoire du Rock of Cashel, ainsi que de nombreuses croix de St Patrick issues du XIIème siècle.

La distillerie Jameson

(www.guide-irlande.com/sites-touristiques/midleton-distillery/)

La distillerie de Midleton fut fondée en 1825 par les frères Murphy (James, Jeremiah et Daniel), et fut bâtie dans la ville de Midleton, dans le comté de Cork, dans les murs d’une ancienne manufacture. Lorsque les différentes usines de productions de whiskey décident de fusionner pour former le groupement de “l’Irish Distillers Ltd”, Midleton, devient immédiatement le lieu de centralisation où l’on produit la plupart des whiskeys du groupe.

A ce jour, Midleton enregistre une production de plus de 19 million de litres d’alcool par an.

Après une petite attente, une jeune hôtesse nous prend en charge pour la visite. Elle nous explique les différentes étapes de la production au fur et à mesure de notre progression. Elle insiste notamment sur la grande différence entre leur méthode et la méthode écossaise : chez Jameson, le whiskey est distillé en 3 fois. La visite parcourt l’ancienne usine qui est devenue un véritable musée. Les alambics sont énormes et rutilant de tout leur cuivre.

La visite se termine par le bar. L’hôtesse demande des volontaires pour un test. Il s’agit de déguster 3 whiskys différents et de dire quel est le meilleur. Il y a un whisky écossais, un whisky américain et le whiskey Jamason. Bien sûr, le Jameson est nettement supérieur.

Tout le monde a eu droit à son petit verre de whisky, sympathique.